Charte éditoriale


Le journal La Cité se veut l’expression d’un journalisme humaniste, c’est-à-dire au service des êtres humains et, à ce titre, indissociable de l’exigence d’indépendance. Il donne la primauté à la circulation des idées, des opinions, du savoir et de la culture.

Le journal entend créer un espace de débat et de critique en vouant une attention particulière à la préservation des libertés publiques et aux questions sociales et environnementales. Il cherche à favoriser l’exercice de la citoyenneté contre la dégradation de la culture politique et du vivre ensemble.

La Cité se soucie de la vérification des informations et des faits, par leur analyse et leur mise en perspective en conformité avec le droit de la presse et l’éthique du journalisme, notamment la Déclaration des devoirs et des droits du/de la journaliste.

Dans ce cadre, le journal encourage la confrontation publique des points de vue au lieu d’assumer un point de vue unique et partisan. Il ouvre ses colonnes aux opinions qui confortent comme à celles qui dérangent mais refuse de relayer les propos dégradants portant atteinte aux femmes et aux hommes.

La Cité considère que, même si les valeurs sont différentes et les visions de la société multiples, il est possible d’œuvrer au dialogue dans le respect des individus, tout en livrant un regard sans concession sur leur action et leur engagement.

De par sa structure financière dépourvue de capital social, ce journal, édité sur une base associative, appartient à celles et ceux qui le font et à celles et ceux qui le lisent.

La Cité a l’ambition d’être le journal de référence de toutes les personnes qui, en Suisse ou ailleurs, aspirent et contribuent à la réalisation de ces objectifs.